Aide médicale à la procréation

Parmi les couples qui se forment actuellement en France, 1 sur 6 a des difficultés à concevoir. Certaines causes d'infécondité demeurent encore incurables, d'autres sont accessibles à des traitements plus ou moins complexes.

La Clinique du Diaconat-Roosevelt utilise une méthode qui permet de réaliser la fécondation hors de l'organisme, lorsqu'elle ne peut pas se faire naturellement, c'est la Fécondation In Vitro (FIV) avec Transfert d'Embryons (FIVETE). Largement utilisée aujourd'hui, la FIV reste toutefois une application délicate et doit obéir à des impératifs précis.

Les formalités administratives de la fécondation in vitro :

  • Les Lois de Bioéthique encadrent strictement la pratique de la FIV. Elles vous garantissent une transparence et une information complète sur vos chances de succès, les contraintes et risques de cet acte et sur les autres possibilités qui s'offrent au patient.
  • La loi impose à votre médecin de vous fournir toutes les informations concernant cette technique. Des démarches administratives doivent absolument être menées auprès de votre caisse de Sécurité Social pour l'obtention d'une prise en charge.

Les examens préalables à la fécondation in vitro :

Il sera réalisé un bilan préalable complet des deux conjoints.

Chez la femme, il comprendra :

  • Un examen clinique
  • Une prise de sang pour disposer d'un bilan hormonal et dépister certaines maladies virales
  • Une hystérosalpingographie, c'est à dire une radiographie permettant de contrôler l'utérus et les trompes

Chez l'homme, le bilan comprendra :

  • Un examen clinique
  • Une prise de sang pour dépister certaines maladies virales
  • Une analyse de sperme (spermogramme et spermoculture) permettant de déterminer qu'il est a priori apte à féconder un ovocyte et qu'il ne présente pas d'infection