Inscription au Diaconat-Roosevelt

Votre médecin a décidé, avec vous, de votre hospitalisation. Au cabinet médical, il vous a remis une fiche vous informant des démarches à accomplir à la clinique. L'inscription se fait quelques semaines avant votre hospitalisation.


Les documents à prévoir

Pour accomplir cette démarche, qu’il s’agisse d’une hospitalisation conventionnelle ou en ambulatoire, munissez-vous impérativement de :

  • votre pièce d’identité (également pour les mineurs),
  • votre carte Vitale et son attestation,
  • votre bon d'admission,
  • l'ordonnance de votre traitement médicamenteux validée par votre médecin traitant, et en cours de validité,
  • votre carte de mutuelle,
  • le livret de famille pour les mineurs.

Après votre inscription à la clinique, le service administratif demandera la prise en charge des frais auprès des organismes dont vous dépendez. Dans la plupart des cas, cela vous évitera toute avance de fonds. Dans certains cas, une caution peut vous être demandée.

 

Cas particuliers

  • Pour les mineurs, les deux représentants légaux doivent impérativement signer l'autorisation d’hospitalisation, d’anesthésier et d’opérer délivrée le jour de l'inscription. Il faut également présenter une copie du livret de famille. Une pièce d'identité sera demandée aux parents, à l'inscription et à la sortie.
  • Si vous êtes majeur protégé sous tutelle, votre représentant légal (muni d’une pièce d’identité et de la décision de justice de tutelle) doit être présent lors de votre inscription et de votre sortie. Il devra signer une autorisation d’anesthésier et d’opérer ainsi que tous les documents relatifs à la prise en charge.
  • Si vous êtes majeur protégé sous curatelle, votre représentant légal devra signer les documents administratifs ainsi que la demande d’hospitalisation en chambre particulière. Vous pourrez signer l’autorisation d’opérer.

 

Les dépassements d'honoraires

Certains des praticiens bénéficient du droit permanent aux dépassements d’honoraires ou sont autorisés à fixer librement leurs honoraires (secteur 2).
Ces suppléments doivent faire l’objet d’un devis en double exemplaire et peuvent être pris en charge partiellement ou totalement par certaines mutuelles.
Les patients non-assurés en France ont la possibilité de faire établir un devis pour leur séjour auprès du Département d’Information Médicale.